La rencontre

Je ne sais pas combien de temps je suis resté sur le champ de bataille , une douleur vive au mollet ma réveiller le froid était vif , l’odeur environnante ma vider l’estomac, après avoir frotter le sang sécher sur mes yeux la première chose que j’ai vu était un corp éventrer , son ventre bougeait un rat le dévorais , je suppose que c’est le même qui ma mordus et ma sortis de la torpeur , trop faible je perdis à nouveaux connaissance et ce qui suis me fut conter….

 

Après les combats les champs de bataille abandonné son arpenter par les nomades ,  ces baladin joue un rôle important ils récupère les métaux et les bijoux des morts se qui leur assure quelques revenus , mais quand un homme est blesser il prennent ses bijoux et retiennent son nom ,ils  lui assure un dernier réconfort avec un alcool empoisonner permettent d’éviter les agonies longues . Ensuite  ils vont de ville en ville avec les bijoux des blesser et les restitue au famille ce juste échange arrange tout le monde….

Les nomades vont et viennent dans tout les pays , on ne sais jamais qui ils sont , se renommant de pseudonyme il n’ont pas d’enfants avec eu car quand un couple se forme il se sépare du groupe faisant ainsi varié leur nombres continuellement. Souvent les nomades animent les soirées et veillée et plus d’une des leurs à réchauffer mon coeur solitaire au grès de mes périgrination .

   C’est ainsi que je fut trouver par celle qui est à présent à mes cotés , alors qu’elle s’agenouillais pour vérifier mon état , l’instinct ma sortis de ma torpeur , je l’ai empoignée et basculée saisissant une lame cassée je l’approchait de sa gorge , elle était si belle , ma main à trembler et je me suis laisser glisser sur le coté , je ne saurais jamais pourquoi mais au lieux de me donner la mort douce elle à appeler des compagnons et il m’ont charger dans une de leurs roulotte , elle ma veiller nuit et jour pendant des semaines la fièvre me tenaillant elle à soigner mes blessures pour éviter la gangrène…

Les nomades n’avait jamais vu un tel charnier ,  il y avait eu peut de survivant parmi les miens , effrayé et fatigués ils ont fui le champ de bataille précipitamment abandonnant tout , trésors,armes , bagages et s’en remettant aux dieux pour nos âmes . Les ennemis avait continuer de massacrer une bonne partie de la nuit , certains d’entre eux poursuivant les blesser léger pour les capturer . Après leur départ , sur leur positions on avait retrouver des cadavres consumé , quand un d’entre nous est fait prisonnier il devient le « jouet » des ennemis , d’abort violé puis torturer , il fini embrocher et est en partie manger….

Commentaires:

Laisser un commentaire

«